[logiciel creation site] [creation site web] [creation site internet] []
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]
[Accueil]

Historique 1988 - 2007


1988
Le Frelon (Pierre-André Freléchoz), tenancier du D’lem et le Babouin (Frédéric Wahlen), gérant du Campus cherchent une idée originale pour animer l’Avenue de la Gare. Il est également question que l’Avenue de la Gare devienne une zone piétonne, une large majorité de commerçants y sont favorables. Le Frelon est un amoureux du Jazz, le Babouin préfère le Rock. Mais comme il y a déjà un festival de rock dans la région, Rock de Courroux, c’est le festival de Jazz qui prime. Rémy Chételat, journaliste au Quotidien jurassien, a une idée pour la dénomination de ce festival  "Ça Jazz à la Gare". Le samedi 3 septembre 1988 naquit la première manifestation de "Ça Jazz à la Gare". La rue de l’Avenue de la Gare s’anime depuis 11h00 jusqu’à 2 heures du matin
Les commerçants participent activement à l’animation de cette journée, c’est une mini-braderie qui égaye le quartier de la Gare et enthousiasme les badauds. Des stands de grillades, de nourritures, de boissons viennent compléter les rangées de bancs des forains. L’entreprise Burrus est le principal sponsor avec la marque Select.

1989
On reconduit la même formule de la fête le samedi 2 septembre. Ce sont toujours le Frelon et le Babouin les organisateurs de la manifestation. Durant toute la

1990
Ça Jazz à la Gare se déroule le samedi 1er septembre. Manuel Lachat rejoint le comité d’organisation, comme secrétaire-caissier. La journée du samedi s’écoule sur les notes du New Orlean’s Jazz.

1991
Ça Jazz à la Gare se déroule le samedi 7 septembre. Le Babouin, le Frelon et Manuel Lachat s’occupent de la gestion de la manifestation. Le comité ne s’occupe plus des stands de restauration, cette tâche est dévolue aux bistrotiers de Delémont de la Gare et de la Vieille-Ville. En revanche Ça Jazz détient les buvettes et le bar à Champagne qui assurent avec la location des bancs les revenus qui équilibrent le budget.

1992
Ça Jazz à la Gare se déroule le samedi 5 septembre. Ce sont plus de 12 heures de musique non-stop de 11h le matin à 2h. de la nuit. Les « haricots rouges » venus de Paris enthousiasment la foule jurassienne.

1993
Ça Jazz à la Gare se déroule le samedi 4 septembre. Ce sont plus de 12 heures de musique non-stop de 11h le matin à 2h. de la nuit. La fameux Chris Barber est la tête d’affiche de cette édition.

1994
Ça Jazz à la Gare se déroule le samedi 3 septembre. Ce sont plus de 12 heures de musique non-stop de 11h le matin à 2h. de la nuit.

1995
Le 4 mai, Ça Jazz à la Gare prend l’initiative avec les SRD Delémont d’organiser l’arrivée d’une étape du Tour de Romandie. Pierre-Alain Brosy dirige les opérations.
Le frelon dans un enthousiasme démesuré décide de commander 3'000 badges « Arrivée du Tour de Romandie à Delémont 1995 » que des écoliers devront vendre… le jour J, un seul écolier se présente pour vendre les badges… à la fin de la journée, on avait vendu … 45 badges…Résultat de l’opération « badges » : - 975 Fr…
Néanmoins, malgré cette opération « badges », le résultat de la manifestation se solde par un bénéfice net de plusieurs milliers de francs qui sont versés généreusement aux SRD Delémont. La fête se déroule le 4 septembre.

1996
Rothmans rachète Burrus… Ça Jazz garde son principal sponsor Rothmans-Burrus. Dans le cadre de cette collaboration Rothmans-Burrus… le Frelon est gracieusement invité au Grand Prix de Formule 1 de Barcelone, car Rothmans possède une écurie de F1. Pendant ce temps, le Babouin et Manu Lachat assument laborieusement l’organisation Ça Jazz à la Gare qui aura lieu le 3 septembre.

1997
On a signé un contrat pour accueillir le fameux « Glenn Miller Memorial Orchestra » avec ses 40 musiciens qui se produira le vendredi soir qui sera pour la 1ère fois payant : 20 Fr. l’entrée. Le caissier Manu Lachat se fait un sang d’encre, les pré-réservations ne sont pas à la hauteur des attente. De plus, la manifestation se déroulera sur 2 jours le vendredi 4 et le samedi 5 septembre. On hésite, on tergiverse… Le Frelon prend les devants et déclame tout haut « Si Ça Jazz ne peut pas se payer le Glenn Miller Memorial Orchestra, le Frelon paiera le Glenn Miller Memorial Orchestra ». Le Babouin et le Manu sont rassurés… Au décompte final, il y a un trou de plusieurs milliers de francs… on attend que le Frelon s’exécute et qu’il éponge l’ardoise… à l’heure actuelle, on attend toujours que le Frelon paie son dû !
Les autorités communales de Delémont insistent pour que Ça Jazz à la Gare se forme en association reconnue publiquement. Le premier comité de cette nouvelle association se forme de Frédéric Wahlen, Président, Pierre-André Freléchoz, vice-président, Manuel Lachat, caissier-secrétaire, Roland Flury, membre. Comme Ça Jazz à la Gare est bon client du Champagne Pommery, le Frelon se fait inviter discrètement avec sa copine par Pommery pour un week-end somptueux dans la région champenoise de Reims. Il en profite pour commander 2 palettes de Champagne, soit 720 bouteilles… Quand on sait que le bar peine à vendre 150 bouteilles … Ça Jazz se retrouve dans l’obligation de vendre son Champagne au rabais pour retrouver un peu de …liquidité. Le budget équilibré se monte à Fr. 100'000.—
Un superbe fond de scène est commandé qui coûte plusieurs milliers de francs. Lors du démontage, le personnel envoie cette décoration aux … ordures. Il faudra repasser commande d’une nouvelle déco l’année suivante.
Il faut relever que

1998
Rothmans change de politique de marketing… Ça Jazz à la Gare perd son principal sponsor, car les dirigeants de Rothmans ne veulent plus soutenir les festivals de Jazz et décident de se consacrer qu’à la Formule 1. Bigre ! Ça Jazz fête ses 10 ans. Le comité continue dans la même formation. La Loterie romande apporte un grand soutien bienvenu. Le Babouin a une idée du tonnerre, produire un groupe de Hard rock en dernière partie de concert le samedi. Un flop total, le public bon enfant ne se retrouve pas du tout dans ce choix de programmation. C’était le début et la fin de la très éphémère carrière de programmateur du Babouin ! Le Frelon se faisait faire des faux Bons de champagne pour arroser ses amis. Exceptionnellement, la manifestation se déroule les vendredi et samedi 21 et 22 août, car le premier week-end de septembre a été réquisitionné par les autorités communales pour les Schubertiades. Le budget équilibré se monte à Fr. 65'000.—

1999
Manuel Lachat devient le nouveau président du comité, Roland Flury en devient le vice-président. Daniel Hanser devient le caissier. Frédéric Wahlen et Pierre-André Freléchoz restent membres. La fête se déroule le vendredi et le samedi 3 et 4 septembre. Francis Theurillat s’occupe de la programmation. En parcourant le décompte du bar à champagne, on découvre que 6 bouteilles de Champagne manquent. C’était le Frelon qui payait l’apéro aux clients du D’lem sur le compte de l’association…
La fête se déroule du vendredi soir au samedi 3 et 4 septembre

2000
Manuel Lachat reste président du comité, Roland Flury, vice-président. Daniel Hanser conserve son poste de caissier. Frédéric Wahlen reste membre. La fête a été déplacée de l’Avenue de la Gare à la Place de la Gare. Le Frelon est furieux et démissionne du comité. La fête se déroule sur 3 jours du vendredi soir au dimanche à midi : 1, 2 et 3 septembre.  Le vendredi soir, on produit du folk irlandais qui ravit le public qui se met spontanément à danser jusqu’aux petites heures du matin.

Le Maire Pierre-Alain Gentil exige que la Place de la Gare soit complètement rangée et nettoyée à midi pile. Il craint que les supporters bâlois à l’issue du match SRD Delémont – Bâle ne cassent le mobilier urbain en se rendant au Stade de la Blancherie. Il n’y aura finalement aucun débordement.

Lors des préparatifs de la fête, le car postal à 2 étages heurte un câble de la sono. On réclame 12'000.— de dommages au président Manuel Lachat. L’assurance refuse de couvrir les dégâts. Finalement, il s’avère que le responsable de la sono était fautif, aucun élément ou objet ne doit entraver la voie publique à moins de 3.50 m.
Un second podium « Jam » est installé à l’extrême Est de la place de la Gare. Cette expérience ne sera pas renouvelée. Le comité veut frapper un grand coup pour le vendredi soir et il invite Manu di Bango. Roland Flury négocie le contrat de 24 pages que lui a soumis l’agent de Manu di Bango. Il est exigé que l’on aille chercher Manu di Bango à l’aéroport dans une voiture luxueuse, que x bouteilles de Jack Daniels soient déposées dans la chambre d’hôtel et dans les coulisses de la scène, que le nombre de marches pour monter au podium ne soit pas égal à 13 et soit pair… etc… en fins organisateurs, l’équipe de Ça Jazz s’exécutera.

2001
Didier Varin remplace Manuel Lachat à la Présidence. Daniel Hanser reste comme caissier, Roland Flury comme vice-président et Frédéric Wahlen reste membre. La fête se déroule les vendredis soir et samedi 17 et 18 août.

2002
A cause des résultats financiers très moyens et afin d’assurer l’avenir, le comité de Ça Jazz a décidé de ne pas organiser de manifestation cette année et de réfléchir à un renouvellement de la manifestation. A noter que l’exposition nationale Expo 02 draine énormément de groupes et il est difficile de trouver des groupes qui acceptent de venir jouer à Ça Jazz à Delémont.

2003
Le nouveau président est Daniel Hoffmeyer (Le Pitch) qui a racheté le Snack Gare, de ce fait, le Babouin quitte le comité. La fête est programmée le vendredi soir et le samedi 5 et 6 septembre. Le Cubain « Nieto y la solución enflamme le public du vendredi soir. Ce chanteur de salsa cubain au formidable charisme et au sex-appeal indéniable ravit tous les amoureux de jazz ou de musique latino.

2004
Daniel Hoffmeyer est toujours président. La fête se déroule le vendredi soir et le samedi 3 et 4 septembre.

2005
Pierre-Alain Brosy devient le nouveau président. La fête se déroule le vendredi soir et le samedi 2 et 3 septembre. Le funk et le soul se réservent  une place d’honneur grâce à Kate Winter d’origine jurassienne et à son groupe. Franco Vinciguerra assume la programmation avec l’aide de Roland Flury et Nicolas Carnat.

2006
Pierre-Alain Brosy est toujours président. La fête se déroule le vendredi soir et le samedi 1 et 2 septembre. William White est la tête d’affiche de cette 18ème édition. Le génie de l’harmonica Bonny B. est l’autre tête d’affiche pour le ravissement du public enchanté.

2007
Thierry Schluchter devient le nouveau président. La fête se déroule le vendredi soir et le samedi 31 août et 1er septembre.

Manuel Lachat, membre honoraire de Ça Jazz à la Gare

Copyright 2011 - Created by Léonard Voirol - Jazz à la Gare